Le cours de Richard Rogers au Cersaie 2018 | de Elena Romani

Article publié sur : "En attendant Cersaie"

Période
25.09.2018
Horaires
11:00
Lieu
Bologne (Italie )

Au Cersaie, la grande architecture tient encore le devant de la scène. L’architecte et designer britannique Lord Richard Rogers, maintes fois primé et lauréat du prix Pritzker 2007, tiendra la Lectio Magistralis le mardi 25 septembre au palais des congrès de BolognaFiere, qui sera présentée par l’historien d’architecture Francesco Dal Co.

Né à Florence en 1933, Lord Rogers a été nommé chevalier par Sa Majesté britannique Elizabeth II en 1991 et il a reçu le titre de baron Rogers of Riverside en 1996. Après avoir conclu ses études à l’Architectural Association School of Architecture de Londres et à l’Université de Yale, il crée le studio Team 4, avec Su Rogers (sa première femme) et les époux Wendy et Norman Foster. Il rencontre ensuite Renzo Piano avec lequel il entreprend une collaboration qui les amènera à gagner (avec Peter Rice, Gianfranco Franchini et Su Rogers) en 1971 le concours pour le centre Georges Pompidou (Beaubourg) de Paris, une des œuvres les plus iconiques des architectures muséales contemporaines.
En 1977, il fonde le Richard Rogers Partnership, rebaptisé en 2007 Rogers Stirk Harbour + Partners (RSHP) pour souligner la contribution capitale de Graham Stirk et Ivan Harbour au studio : ces quarante dernières années, RSHP a suscité l’approbation de la critique, s’adjugeant de nombreux prix pour des projets réalisés en Europe, en Amérique, en Asie et en Australie.

Parmi les œuvres les plus connues de Lord Rogers, au-delà du Centre Pompidou, rappelons le bâtiment de la Lloyd’s of London Insurance à Londres, la Cour européenne des droits de l’homme de Strasbourg, le Daimler complex de Potsdamer Platz à Berlin, le palais de justice d’Anvers, le Senedd de Cardiff, le Millenium Dome de Londres, le Terminal 4 de l’aéroport de Madrid-Barajas et le Terminal 5 de l’aéroport de Londres-Heathrow.

Dans les années 1980 et 1990, Lord Rogers est consultant du programme « Grands projets de Paris » lancé par le président français François Mitterrand. De 2000 à 2003, il est appelé comme expert par le maire de Barcelone pour l’Urban Strategies Council, puis comme consultant par le maire de Londres (Ken Livingstone) où il constitue le département d’Architecture et d’Urbanisme qui promeut la récupération et la réutilisation des zones industrielles désaffectées et l’amélioration des espaces publics.

S’inspirant du serment des éphèbes athéniens, Lord Rogers a déclaré : « Je ne laisserai pas cette ville diminuée, mais je la laisserai plus belle que je ne l’aurai reçue, car c’est l’ambition qui est à la base de mon travail ».

Richard Rogers a reçu non seulement le prestigieux prix Pritzker en 2007, mais également la RIBA Gold Medal en 1985, le Thomas Jefferson Memorial Foundation Prize for Architecture, le Praemium Imperiale Prize for architecture en 2000, le Lion d’or à la carrière à la Biennale de Venise en 2006 et la Tau Sigma Delta Gold Medal. En 2008, il devient membre de l’Order of Companions of Honour, ordre de chevalerie en vigueur au Royaume-Uni et dans le Commonwealth, fondé par le roi Georges V en 1917. Le studio RSHP a reçu le Stirling Prize en 2006 pour le Terminal 4 de l’aéroport de Madrid Barajas et, en 2009, pour le Maggie’s Centre à Londres.

Lord Rogers a récemment publié un livre autobiographique « A Place for All People » qui résume sa vie, ses projets et ses idées pour une société meilleure.

Juillet 2018

 

Autres articles publiés sur En attendant Cersaie

Cersaie 2018 se prépare

Les travaux pour les nouveaux pavillons du Parc des Expositions ont démarré. Une nouvelle affiche pour la salle de bains. Confirmation du programme culturel Bâtir Habiter Penser.