Reg ceramica.info – Full Fr
Ceramic of Italy fr (full)

Comment choisir la bonne colle | de Alfredo Zappa

Article publié sur : "Carrelages céramiques aux normes"

Pour bien poser un carrelage céramique, le choix de la colle ou du mortier est fondamental non seulement pour une exécution dans les règles de l’art, mais également par rapport à la durabilité de l’ouvrage. Dans ce sens, la norme UNI 11493 recommande naturellement de respecter les prescriptions des producteurs, mais elle attire aussi l’attention sur les rapports entre le choix de la colle et les données du projet concernant le lieu de destination, le type de support, le type de carreaux et leur format.

 

Les protagonistes

Le concepteur : il rédige le projet de pose et, en se référant à la classification de l’UNI EN 12004, indique le type de colle à choisir.

Le client : il fournit toutes les informations utiles sur les lieux de destination et leurs éventuelles contraintes, ce qui permettra au concepteur de définir les exigences techniques et les critères de choix de la colle.

Le carreleur : il vérifie la qualité des colles et des mortiers et il veille à ce qu’ils soient correctement stockés sur le chantier. Il vérifie l’état du support et en dénonce formellement les éventuelles non-conformités par rapport au projet. Il pose le carrelage avec des colles ou des mortiers conformément aux prescriptions du projet et aux indications de la direction des travaux.

 

En détail

L’UNI 11493 consacre l’Appendice D à guider le concepteur dans le choix et la spécification du type de colle. On s’y référera pour la consultation opérationnelle. Pour les prescriptions concernant la chape et les classes de résistance, la référence utile est l’UNI EN 13813.

En ce qui concerne la pose collée de carrelages au sol, l’UNI 11493 mentionnée fourni une série de prescriptions liées à la nature des chapes. Pour les chapes d’adhérence, elle recommande d’appliquer sur le support un promoteur d’adhérence, surtout pour celles de faible épaisseur (< 40 mm). Les chapes désolidarisées (épaisseur ≥ 40 mm), réalisées en interposant une couche de séparation (pare-vapeur ou autre) exigent un joint périmétrique. Même attention d’exécution pour les chapes flottantes. En pratique, il s’agit de chapes désolidarisées par une couche d’isolants (thermiques ou phoniques). La compressibilité de ces matériaux demande un dimensionnement opportun et un renfort de la chape, en insérant éventuellement un treillis. Lié à l’architecture à haute efficacité énergétique, le système des chapes à rayonnement, qui incorporent le chauffage et la climatisation, gagne progressivement du terrain. Dans ce cas, en plus des prescriptions citées pour les chapes flottantes, il faut prévoir une épaisseur de chape ≥ 30 mm au-dessus des tuyaux. Pour ce qui est des enduits pour carrelage mural, la principale exigence à respecter est un ancrage parfait sur le support et la résistance de surface. Les prescriptions sur l’adhérence sont quant à elles liées à l’environnement de destination et aux spécifications correspondantes contenues dans l’Appendice D susmentionnée. In fine, dans le paragraphe consacré à la pose de carrelage au sol au mortier-ciment, la norme fait la distinction entre adhérence au support et couche de séparation, dans les deux cas avec une épaisseur de la chape en mortier comprise entre 4 et 10 cm. Si l’épaisseur dépasse 6 cm, la norme prescrit d’installer dans le mortier un treillis soudé. Il y a deux techniques de référence : la bouillaque (coulis de ciment) ou le saupoudrage. La seconde n’est pas autorisée pour les carreaux de format supérieur à 30×30 cm.

 

 

Pour en savoir plus

Norme UNI 11493 -1/2016

Carrelages céramiques sols et murs

Consignes pour la conception, l’installation et la maintenance

Chapitre : 8 – Conception

Paragraphes : 7.5 Pose collée. Choix et spécification de la colle ; 7.6 Pose collée. Prescriptions concernant la chape (carrelages au sol) et l’enduit (carrelages muraux) ; 7.7 Pose de carrelage au sol avec du mortier-ciment. Conditions et spécifications.

Appendice : D – Schéma pour le choix et la spécification du type de colle, en fonction des données du projet et des carrelages sélectionnés.

 

 

 

Autres articles publiés sur Carrelages céramiques aux normes

Les exigences pour un sol éternel

Le vaste éventail d’applications des carrelages céramiques demande une analyse attentive des exigences à satisfaire, telles que : données du projet, spécificités du contexte d’application, caractéristiques des couches de support.