Nous sommes ce que nous concevons | de Roberta Chionne

Le choix des matériaux a une influence décisive dans la réalisation d’un projet durable et performant. Fruit de cycles de production qui peuvent avoir un fort impact environnemental, les matériaux contribuent au confort énergétique des intérieurs et leurs fonctions vont au-delà de la construction et de l’esthétique. Leur histoire ancienne étant remise au goût du jour grâce à des innovations progressives, les dalles de céramique italienne sont un exemple d’honnêteté environnementale et elles offrent une durabilité tout à fait respectable. Leur utilisation permet d’obtenir de nombreux crédits dans les systèmes de certification du bâtiment durable (Emas, ISO, BSI, Ecolabel, EPD), et la Déclaration Environnementale de Produit – DEP sectorielle des entreprises affiliées à Confindustria Ceramica, qui garantit depuis 2016 la durabilité de tout le secteur céramique italien.

Nombreuses sont les raisons de cette identité durable. Les imprimantes numériques, qui reproduisent avec réalisme n’importe quelle surface, permettent également d’utiliser les dalles céramiques pour créer des aspects suggestifs de matériaux naturels et précieux tels que le bois, les pierres et les marbres. En même temps, la variété de revêtements, réalisables grâce aux différents formats et aux produits rectifiés, a contribué à transformer la dalle céramique en un élément de design industriel capable de réaliser des intérieurs uniques à travers une production de série.

La possibilité de moduler l’épaisseur et la composition des dalles, et d’en faire un outil conceptuel capable de satisfaire à toutes sortes d’exigences, est fondamentale. Les dalles plus fines permettent, par exemple, de transformer les sols et les murs sans rien démolir, ce qui réduit les coûts et les opérations de ‘lifting’ du patrimoine immobilier. Offrant une grande résistance aux agents atmosphériques, des propriétés de réflectance et de dispersion de la chaleur et une capacité de s’adapter à n’importe quelle surface, les dalles céramiques constituent le revêtement idéal des façades ventilées. D’autre part, le potentiel de la céramique fonctionnalisée, encore en pleine évolution, compte aujourd’hui les dalles photocatalytiques ou antibactériennes, les dalles capables d’abattre les polluants atmosphériques et celles pour malvoyants.

Matériau inerte, recyclable et durable (environ soixante ans), le grès cérame Made in Italy détient également le record du cycle de production des matériaux de revêtement (LCA 10,4, contre 15,3 du parquet, 23,7 de la moquette, 53,4 du marbre, 66,5 de la résine, 92,2 du linoleum). La recherche constante des entreprises pour réduire l’impact (déjà à des niveaux minimums à l’échelle mondiale) du processus de production fait d’ailleurs de la céramique italienne l’un des matériaux les plus créatifs et les plus durables de la contemporanéité. Une véritable excellence, désormais, dans le monde entier, témoin l’exportation de 80% de la production vers des pays très différents, dont l’Australie, la Russie, le Moyen-Orient et l’Afrique du Sud.